Le groupe GfK fait face à des poursuites pour non-respect du droit à l’oubli selon le RGPD

Le groupe GfK fait face à des poursuites pour non-respect du droit à l’oubli selon le RGPD

Le

Le groupe GfK, une entreprise allemande leader dans le domaine des études de marché, se retrouve sous le feu des projecteurs suite à des poursuites engagées par Incogni, une société spécialisée dans la protection de la vie privée. Incogni a déposé une plainte et une demande d’application auprès de l’Autorité néerlandaise de protection des données, alléguant que GfK a ignoré de manière systématique les demandes de suppression de données de ses clients, en violation de l’article 17 du Règlement général sur la protection des données (RGPD).

D’après les informations fournies par Incogni, près de 500 demandes de clients néerlandais concernant leur droit à l’effacement n’ont pas été prises en compte par GfK. La plainte d’Incogni inclut également une demande d’application, exhortant l’Autorité néerlandaise de protection des données à prendre les mesures nécessaires pour assurer la conformité de GfK aux lois et règlements en vigueur.

Darius Belejevas, directeur d’Incogni, a déclaré : « Les entreprises qui entravent l’exercice des droits des consommateurs en matière de protection des données constituent un problème généralisé. Incogni est convaincu que la protection des données est un aspect fondamental de la protection des droits individuels à la vie privée, de la promotion des valeurs démocratiques et du développement humain à l’ère numérique. Nous intentons une action en justice pour veiller à ce que les demandes de suppression de données soient prises au sérieux par les entreprises qui acquièrent, détiennent ou échangent des informations personnelles. »

GFK RGPD

Le RGPD, en vigueur depuis mai 2018, accorde aux citoyens de l’Union européenne (UE) et de l’Espace économique européen (EEE) le droit à l’oubli. Cela implique que les entreprises sont tenues de supprimer les informations personnelles des résidents sur demande. Les résidents peuvent exercer ce droit en soumettant des demandes appropriées aux entreprises détenant leurs données, comme le groupe GfK. Le non-respect de ces obligations peut entraîner des sanctions financières conséquentes.

L’objectif des poursuites engagées par Incogni dépasse le cas spécifique de GfK. L’entreprise cherche à promouvoir un environnement numérique plus équitable et respectueux de la vie privée, en commençant par un traitement adéquat des demandes de suppression de données. Darius Belejevas souligne que « Les entreprises qui traitent de grandes quantités de données d’utilisateurs, en particulier les courtiers en données, compliquent souvent la suppression des données des individus. Beaucoup de ces entreprises demandent des renseignements personnels sensibles pour remplir une demande de suppression. »

Logiciel RGPD

Le résultat de ces poursuites sera probablement surveillé de près par les entreprises opérant dans l’UE et au-delà, compte tenu de l’impact potentiel des décisions prises par l’Autorité néerlandaise de protection des données. Les entreprises qui gèrent d’importantes quantités de données d’utilisateurs, en particulier les courtiers en données, doivent prendre en compte les demandes de suppression de données personnelles de manière juste et légale. Toute obstruction injustifiée ou illégale à ces demandes pourrait entraîner des conséquences sérieuses pour les entreprises concernées.

Incogni est un service de suppression de renseignements personnels qui aide les clients à se retirer des bases de données des courtiers en données. Proposant un service de suppression de renseignements personnels parmi les plus complets du marché, Incogni couvre plus de 180 courtiers en données. La mission de l’entreprise est de permettre aux individus de reprendre le contrôle de leurs informations personnelles et de protéger leur vie privée. Grâce à sa plateforme ergonomique et ses demandes de suppression automatisées, Incogni facilite le retrait des bases de données des courtiers en données pour ses clients, leur permettant d’économiser des centaines d’heures de travail laborieux.

Alors que le secteur numérique continue de croître et d’évoluer, la protection de la vie privée et le respect du droit à l’oubli sont de plus en plus importants. Les poursuites engagées par Incogni contre GfK soulignent la nécessité pour les entreprises de prendre au sérieux les demandes de suppression de données et de se conformer aux réglementations en vigueur. Les résultats de cette affaire pourraient avoir des répercussions significatives sur la manière dont les entreprises traitent les données personnelles et respectent les droits des consommateurs à l’avenir.

DPO Partagé
DPO Partagé
DPO EXTERNALISE - Disponible du Lundi au Samedi - Contactez nous au 01 83 64 42 98 ou par mail à contact@dpo-partage.fr DPO PARTAGE est le leader des DPO en données de santé et données sensibles. Urgence Violation Données +33 7 56 94 70 90

Intéressant ? Partagez-le !

Newsletter

Audit gratuit Conformité RGPD

spot_imgspot_img

A ne pas manquer !

Encore plus d'actualités
Informations RGPD

Prenez garde à ce piratage Gmail qui peut même contourner la double authentification

Aucun système informatique n'est inviolable, même ceux réputés parmi...

Les outils logiciels au cœur de la conformité RGPD : un atout indispensable pour les DPO

Logiciels conformité RGPD : La mise en conformité avec...

Sanction record pour hubside.store en matière de prospection commerciale

Le 4 avril 2024, la Commission Nationale de l'Informatique...