mercredi, février 8, 2023
Votre DPO clé en mainContacter DPO PARTAGE
AccueilConformité RGPDLe RGPD et la GED (Gestion électronique des documents)

Le RGPD et la GED (Gestion électronique des documents)

RGPD et la GED

Le RGPD prévoit des exigences spécifiques pour la protection des données personnelles lorsque celles-ci sont traitées à l’aide de systèmes de gestion électronique des documents (GED). Ces exigences visent à garantir que les données sont stockées de manière sécurisée et confidentielle, et qu’elles ne sont accessibles qu’aux personnes autorisées.

Parmi les exigences spécifiques liées à la GED, on peut citer :

  • La mise en place de mesures de sécurité pour protéger les données stockées contre les accès non autorisés, les altérations, les destructions et les divulgations accidentelles. Ces mesures peuvent inclure des mécanismes de chiffrement, des pare-feux, des contrôles d’accès, des procédures de sauvegarde et de restauration, etc.

La mise en place de mesures de sécurité est un aspect crucial de la gestion électronique des documents (GED) pour protéger les données stockées contre les accès non autorisés, les altérations, les destructions et les divulgations accidentelles. Ces mesures sont nécessaires pour garantir la confidentialité et l’intégrité des données stockées et pour respecter les exigences en matière de protection des données personnelles énoncées dans le RGPD.

  • Les mécanismes de chiffrement : Le chiffrement consiste à rendre les données illisibles pour toute personne qui n’a pas la clé de déchiffrement. Il permet de protéger les données stockées contre les accès non autorisés et les divulgations accidentelles. Il existe différents types de chiffrement tels que le chiffrement symétrique, asymétrique, par jeton, etc.
  • Les pare-feux : Les pare-feux sont des dispositifs de sécurité réseau qui permettent de contrôler les accès à un système ou à un réseau. Ils permettent de bloquer les accès non autorisés en filtrant les paquets réseau en fonction de règles de sécurité définies.
  • Les contrôles d’accès : Les contrôles d’accès permettent de gérer les droits d’accès des utilisateurs à un système ou à un réseau. Les utilisateurs peuvent être autorisés à accéder à certaines parties du système ou à certains types de données en fonction de leur rôle ou de leur fonction.
  • Les procédures de sauvegarde et de restauration : Les procédures de sauvegarde et de restauration permettent de sauvegarder régulièrement les données stockées sur un système ou un réseau et de les restaurer en cas de perte ou de destruction des données originales. Ces procédures peuvent inclure des sauvegardes automatisées, des sauvegardes planifiées, des sauvegardes à chaud et à froid, etc.

Il est important de noter que ces mesures ne sont pas exhaustives et peuvent varier en fonction de l’environnement de l’entreprise, des données stockées et des besoins en matière de sécurité. Il est important de mettre en place un processus de sécurité adapté à l’entreprise pour garantir la protection des données.

  • La définition de politiques de gestion des accès aux données pour s’assurer que seuls les employés autorisés ont accès aux informations sensibles. Ces politiques peuvent inclure des procédures d’authentification et d’autorisation, des procédures de revue des accès, des procédures de gestion des comptes et des autorisations, etc.

La définition de politiques de gestion des accès aux données est essentielle pour garantir que seuls les employés autorisés ont accès aux informations sensibles stockées dans un système de gestion électronique des documents (GED). Ces politiques sont nécessaires pour protéger les données contre les accès non autorisés, les altérations, les destructions et les divulgations accidentelles. Ces politiques doivent être alignées sur les exigences en matière de protection des données personnelles énoncées dans le RGPD.

  • Les procédures d’authentification et d’autorisation : Les procédures d’authentification permettent de vérifier l’identité d’un utilisateur avant de lui accorder l’accès à un système ou à un réseau. Les procédures d’autorisation permettent de définir les droits d’accès d’un utilisateur en fonction de son rôle ou de sa fonction. Ces procédures peuvent inclure l’utilisation de mots de passe, de jetons d’authentification, de certificats numériques, etc.
  • Les procédures de revue des accès : Les procédures de revue des accès permettent de surveiller les accès aux données et de détecter les accès non autorisés. Ces procédures peuvent inclure la création de journaux d’accès, l’analyse de ces journaux pour détecter les anomalies et la mise en place d’alertes en cas d’accès non autorisé.
  • Les procédures de gestion des comptes et des autorisations : Les procédures de gestion des comptes permettent de gérer les utilisateurs et les comptes d’accès à un système ou à un réseau. Les procédures de gestion des autorisations permettent de définir les droits d’accès des utilisateurs en fonction de leur rôle ou de leur fonction. Ces procédures peuvent inclure la création de comptes, la modification de comptes, la suppression de comptes, la gestion des mots de passe, etc.

Il est important de noter que ces politiques ne sont pas exhaustives et peuvent varier en fonction de l’environnement de l’entreprise, des données stockées et des besoins en matière de sécurité. Il est important de mettre en place un processus de gestion des accès adapté à l’entreprise pour garantir la protection des données.

  • La mise en place de procédures pour gérer les demandes de suppression ou de rectification de données personnelles, ainsi que pour gérer les incidents de sécurité.

La mise en place de procédures pour gérer les demandes de suppression ou de rectification de données personnelles ainsi que pour gérer les incidents de sécurité est importante pour garantir la conformité au Règlement général sur la protection des données (RGPD) et pour protéger les données personnelles stockées dans un système de gestion électronique des documents (GED).

  • Les procédures de gestion des demandes de suppression ou de rectification : Les personnes concernées ont le droit de demander la suppression ou la rectification de leurs données personnelles. Les procédures de gestion de ces demandes permettent de traiter ces demandes de manière efficace et conforme au RGPD. Ces procédures peuvent inclure des formulaires de demande, des procédures de vérification de l’identité, des procédures de traitement des demandes, etc.
  • Les procédures de gestion des incidents de sécurité : Les incidents de sécurité sont des événements qui peuvent compromettre la sécurité des données stockées dans un système de GED. Les procédures de gestion des incidents de sécurité permettent de détecter, d’analyser et de gérer les incidents de sécurité de manière efficace et conforme au RGPD. Ces procédures peuvent inclure des procédures d’alerte, des procédures d’analyse, des procédures de notification des autorités et des personnes concernées, des procédures de récupération, etc.

Il est important de noter que ces procédures ne sont pas exhaustives et peuvent varier en fonction de l’environnement de l’entreprise, des données stockées et des besoins en matière de sécurité. Il est important de mettre en place un processus de gestion des incidents et des demandes adapté à l’entreprise pour garantir la protection des données et la conformité au RGPD.

  • La mise en place de procédures pour gérer les demandes de transparence de la part des personnes concernées, telles que les demandes d’accès aux données, les demandes de rectification ou les demandes de suppression.

La mise en place de procédures pour gérer les demandes de transparence de la part des personnes concernées est essentielle pour garantir la conformité au Règlement général sur la protection des données (RGPD) et pour respecter les droits des personnes concernées en matière de protection de leurs données personnelles stockées dans un système de gestion électronique des documents (GED).

  • Les demandes d’accès aux données : Les personnes concernées ont le droit de demander l’accès à leurs données personnelles stockées dans un système de GED. Les procédures de gestion de ces demandes permettent de traiter ces demandes de manière efficace et conforme au RGPD. Ces procédures peuvent inclure des formulaires de demande, des procédures de vérification de l’identité, des procédures de traitement des demandes, des procédures de fourniture des données, etc.
  • Les demandes de rectification : Les personnes concernées ont le droit de demander la rectification de leurs données personnelles stockées dans un système de GED si elles sont inexactes ou incomplètes. Les procédures de gestion de ces demandes permettent de traiter ces demandes de manière efficace et conforme au RGPD. Ces procédures peuvent inclure des formulaires de demande, des procédures de vérification de l’identité, des procédures de traitement des demandes, des procédures de mise à jour des données, etc.
  • Les demandes de suppression : Les personnes concernées ont le droit de demander la suppression de leurs données personnelles stockées dans un système de GED. Les procédures de gestion de ces demandes permettent de traiter ces demandes de manière efficace et conforme au RGPD. Ces procédures peuvent inclure des formulaires de demande, des procédures de vérification de l’identité, des procédures de traitement des demandes, des procédures de suppression des données, des procédures de notification des autorités et des personnes concernées, des procédures de vérification de la conformité avec les exigences légales et réglementaires.

Il est important de noter que le RGPD impose également des exigences en matière de notification des incidents de sécurité aux autorités de protection des données et aux personnes concernées, lorsque les données personnelles sont compromis.

Qu’est ce que la GED ?

La gestion électronique des documents (GED) est un système informatique qui permet de stocker, de gérer et de retrouver des documents numérisés de manière centralisée. Il permet de stocker, de classer, de protéger, de partager et de retrouver des documents électroniques. Il peut être utilisé pour gérer différents types de documents tels que des documents officiels, des contrats, des devis, des factures, des courriers électroniques, des images, des vidéos, etc.

Les avantages de la GED sont nombreux:

  • Il permet une gestion efficace et centralisée des documents, ce qui facilite la recherche et la consultation des documents nécessaires.
  • Il améliore la collaboration entre les employés en leur permettant de partager et d’accéder aux documents depuis n’importe où.
  • Il permet de réduire les coûts liés à l’impression et à l’archivage physique des documents en permettant de stocker les documents électroniquement.
  • Il facilite la conformité réglementaire en permettant de stocker des documents de manière sécurisée et de les retrouver facilement en cas de besoin.
  • Il permet de stocker des documents de manière sécurisée pour éviter les pertes ou les destructions accidentelles.

En somme, la GED est un système de gestion documentaire efficace, qui permet de stocker, de classer, de protéger, de partager et de retrouver des documents électroniques de manière centralisée. Il permet de gagner en productivité, en collaboration, en conformité réglementaire et en sécurité des documents.

DPO Partagé
DPO Partagé
Vous cherchez un DPO, confiez votre mission à DPO PARTAGE - Contactez nous au 07 56 94 70 90 ou par mail à contact@dpo-partage.fr DPO PARTAGE est le leader des DPO en données de santé et données sensibles.
Vous pouvez aimer

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles

Derniers commentaires