jeudi, février 2, 2023
No menu items!
Votre DPO clé en mainspot_img
AccueilRGPDRGPD Immobilier : comment éviter les sanctions financières pour les professionnels de...

RGPD Immobilier : comment éviter les sanctions financières pour les professionnels de l’immobilier en matière de protection des données personnelles

Adopté en 2018, le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) introduit une nouvelle réglementation dans la protection des données à caractère personnel. Il modifie les usages et les pratiques dans tous les secteurs et notamment dans l’immobilier. Quelles sont ces modifications ? Comment s’adapter au RGPD Immobilier ? Réponses avec nos experts : RGPD agent immobilier.

Le RGPD est un ensemble de règles qui régissent la collecte et le traitement des données personnelles par les organismes publics et privés. Il repose sur trois notions essentielles : la responsabilité, la confiance et la transparence. Le RGPD immobilier concerne les gestionnaires d’agence, les agents indépendants, les promoteurs et tout autre professionnel en contact direct avec les données personnelles des clients.

Pour respecter les exigences du RGPD dans l’immobilier, il est important de prendre les dispositions suivantes au sein de son agence :

  1. Recueillir le consentement explicite de ses clients : le consentement des clients ou des visiteurs doit être explicitement demandé lorsque leurs données sont utilisées. Cela revient entre autres à mentionner sur les formulaires que les données renseignées seront réutilisées à des fins spécifiques.
  2. Être transparent sur les droits des clients : chaque client doit être informé de ses droits à chaque fois que ses données personnelles sont collectées. Le professionnel doit informer l’internaute qu’il a le droit de demander que ses données soient supprimées, prévoir la possibilité de récupérer ses données, informer clairement sur la finalité de l’utilisation des données, fournir l’identité des personnes qui auront accès aux données et informer les internautes au cas où les données seront transférées en dehors de l’Union Européenne ainsi que la durée maximale de conservation.
  3. Mettre en place un registre de traitement de données : Selon le RGPD, chaque agence immobilière a l’obligation de créer un registre de traitement de données dans lequel elle mentionne le type de données recueillies, les objectifs poursuivis, les personnes qui manipulent les données et la durée de conservation. Ce registre doit être mis à jour régulièrement et tenu à la disposition de la CNIL.
  4. Avoir une politique de sécurité : La sécurité est l’un des points les plus importants du RGPD Immobilier. Désormais, chaque agence immobilière a le devoir de prendre toutes les dispositions pour contrôler l’accès aux données de ses clients. En cas de piratage, il est important de notifier les clients et les autorités compétentes dans les délais impartis par le RGPD.

Il est important de noter que le non-respect des exigences du RGPD peut entraîner des sanctions financières importantes pour les entreprises. Pour s’adapter au RGPD Immobilier, il est donc crucial pour les professionnels de l’immobilier de se tenir informés des dernières mises à jour de la réglementation et de prendre les mesures

DPO Partagé
DPO Partagé
Vous cherchez un DPO, confiez votre mission à DPO PARTAGE - Contactez nous au 07 56 94 70 90 ou par mail à contact@dpo-partage.fr DPO PARTAGE est le leader des DPO en données de santé et données sensibles.
Vous pouvez aimer

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Votre DPO spot_img

Derniers articles

Derniers commentaires