Gestion des e-mails professionnels dans le cadre du RGPD : Comprendre la durée de conservation

Le

Abordons, la gestion RGPD des e-mails professionnels, mais avant tout parlons du contexte, en France, le concept de conservation sans limite a toujours revêtu une importance capitale, tant dans la sphère privée que professionnelle. Cette tradition de préservation s’étend des documents papier aux données numériques, notamment les e-mails. Aujourd’hui, la conservation des e-mails professionnels est non seulement une pratique courante mais aussi soumise une exigence réglementaire stricte. Ce zèle pour la conservation s’inscrit dans un contexte historique et culturel où la documentation et l’archivage ont longtemps été considérés comme essentiels pour la continuité et l’intégrité des activités, qu’elles soient gouvernementales, commerciales ou personnelles.

Même si l’on pourrait le transposer à la sphère privée, dans le monde professionnel, la gestion des e-mails revêt une importance capitale, et encore plus depuis l’application du RGPD. Cet article vise à éclaircir les règles relatives à la durée de conservation des e-mails professionnels, en se basant sur le cadre législatif actuel.

Cadre législatif et réglementaire, Gestion des e-mails professionnels dans le cadre du RGPD

En France, en Europe , la durée de conservation des e-mails professionnels est encadrée principalement par le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) et par le Code du travail et bien entendu les affaires. Le RGPD stipule que les données doivent être conservées de manière à permettre l’identification des personnes concernées pendant une durée n’excédant pas celle nécessaire au regard des finalités pour lesquelles elles sont traitées. Le Code du travail, quant à lui, impose des délais de conservation pour les documents relatifs à la gestion du personnel.

Durée de conservation des e-mails

La durée de conservation varie selon la nature des e-mails :

  • E-mails relatifs à la gestion du personnel : Ces e-mails doivent être conservés pendant la durée de la relation de travail et jusqu’à cinq ans après son terme.
  • E-mails commerciaux et fiscaux : Ils doivent être gardés pendant une période de 3 à 10 ans, conformément aux obligations comptables et fiscales.
  • E-mails contenant des données personnelles : Ils doivent être conservés selon le principe de limitation de la durée, qui dépend du contexte et de la finalité du traitement.

Exemples pratiques pour la Gestion des e-mails professionnels dans le cadre du RGPD

  • Un e-mail relatif à un contrat de travail devrait être conservé pendant toute la durée du contrat et jusqu’à 5 ans après sa fin.
  • Un échange d’e-mails concernant une transaction commerciale doit être conservé au moins 3 ans, durée de prescription civile en matière commerciale.
  • Les e-mails contenant des données sensibles (par exemple, des informations de santé dans le cadre d’une absence maladie) doivent être supprimés dès lors que leur finalité est atteinte, sauf obligations légales spécifiques.

Bonnes pratiques de gestion

Il est recommandé d’adopter une politique claire de gestion des e-mails, incluant des directives sur la conservation, l’archivage et la suppression. La mise en place d’un système d’archivage électronique sécurisé est également conseillée pour garantir l’intégrité et la confidentialité des données.

Voici un tableau regroupant les exemples de types d’e-mails professionnels avec leurs durées de conservation recommandées :

Type d’e-mailDurée de conservationBase légale ou réglementaire
E-mails relatifs à la gestion du personnelJusqu’à 5 ans après la fin du contratCode du travail
E-mails commerciaux3 ans minimumObligations comptables et fiscales
E-mails fiscaux6 à 10 ansObligations comptables et fiscales
E-mails contenant des données personnellesDurée nécessaire selon finalitéRGPD
E-mails relatifs aux contrats de travailToute la durée du contrat + 5 ansCode du travail
E-mails concernant les litigesJusqu’à résolution + 5 ansPrécautions légales
Correspondances liées à des projets spécifiquesDurée du projet + 3 ansGestion de projet
E-mails de formation et de développement professionnel2 ans après la dernière utilisationGestion des ressources humaines
E-mails liés à la santé et sécurité au travailToute la durée de l’emploi + 5 ansCode du travail, RGPD
E-mails relatifs aux réclamations clients5 ans après la résolutionGestion clientèle, RGPD
Correspondance interne importanteIndéfiniment ou selon politique interneGestion d’entreprise
E-mails liés aux enquêtes internesAu moins 5 ans après fin de l’enquêteRGPD, droit du travail
E-mails concernant les droits d’auteur et propriété intellectuelleJusqu’à 70 ans après mort de l’auteurDroit d’auteur, propriété intellectuelle
E-mails relatifs aux contrôles et audits10 ansRéglementations financières et comptables
E-mails contenant des informations financières annuellesAu moins 10 ansObligations comptables et fiscales
E-mails liés aux assurances et polices d’assuranceDurée de la police + 10 ansDroit des assurances

Ce tableau regroupe divers cas de figure et illustre la complexité de la gestion des e-mails en entreprise, soulignant l’importance d’une politique adaptée et conforme aux réglementations en vigueur.

Comment la CNIL pourrait se rendre compte que je ne respecte pas la RGPD sur ce point ?

  1. Audits et Inspections : La CNIL peut effectuer des audits et des inspections dans les entreprises pour s’assurer de leur conformité avec les réglementations en vigueur. Ces contrôles peuvent être déclenchés par des plaintes, des signalements ou dans le cadre de leurs activités de surveillance régulière.
  2. Plaintes de Personnes Concernées (y compris d’ex salariés): Si un individu estime que ses données sont conservées plus longtemps que nécessaire, il peut déposer une plainte auprès de la CNIL. Ces plaintes peuvent amener la CNIL à enquêter sur les pratiques de conservation des données de l’entreprise concernée.
  3. Coopération avec d’Autres Autorités : La CNIL peut également recevoir des informations de la part d’autres autorités réglementaires ou de surveillance, notamment dans le cadre de ses activités de coopération internationale.
  4. Déclarations et Notifications d’Incident : En cas de violation de données, les entreprises sont tenues de notifier la CNIL. Lors de l’examen de ces incidents, la CNIL peut découvrir des pratiques de conservation de données non conformes.
  5. Analyse des Politiques et Procédures de l’Entreprise : Lors de l’examen des politiques et procédures relatives à la protection des données d’une entreprise, la CNIL peut identifier des durées de conservation excessives ou inappropriées.

Pour éviter de telles situations, il est crucial pour les entreprises de bien comprendre les réglementations en vigueur et de mettre en place des politiques et des systèmes de gestion des e-mails qui respectent les durées de conservation légales et les principes du RGPD. Cela comprend la mise en œuvre de politiques de suppression régulières et la documentation des processus de prise de décision concernant la durée de conservation des données.

DPO Partagé
DPO Partagé
DPO EXTERNALISE - Disponible du Lundi au Samedi - Contactez nous au 01 83 64 42 98 ou par mail à contact@dpo-partage.fr DPO PARTAGE est le leader des DPO en données de santé et données sensibles. Urgence Violation Données +33 7 56 94 70 90

Intéressant ? Partagez-le !

Newsletter

Audit gratuit Conformité RGPD

spot_imgspot_img

A ne pas manquer !

Encore plus d'actualités
Informations RGPD

Faciliter l’Analyse d’Impact RGPD : Des Outils à la Pointe pour les DPO

Faciliter l'Analyse d'Impact RGPD : L'application de conformité RGPD...

Activer la procédure recall auprès de votre banque : guide pratique

Qu'est-ce que la procédure recall ? Activer la procédure recall...

Cyberattaque de l’hôpital d’Armentières : lumière sur le groupe BlackOut – Février 2024

Cyberattaque de l'hôpital d'Armentières : L'hôpital d'Armentières a été...

Conformité RGPD SPST – Logiciel conformité RGPD audit la partie RGPD de la spec2217, demandez vos accès

Conformité RGPD SPST SPEC2217 : Révolutionnez la gestion de...