La CNIL intensifie son rôle de gardienne des données personnelles en 2022

La CNIL intensifie son rôle de gardienne des données personnelles en 2022

Le

Dans le cadre de son 43e rapport annuel, la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) a détaillé le processus de contrôle qu’elle met en œuvre pour garantir la protection des données personnelles. Notre expert en protection des données, qui a analysé le rapport, a souligné plusieurs points clés.

La CNIL, en tant qu’autorité administrative indépendante, a pour mission de veiller à ce que l’informatique soit au service du citoyen et qu’elle ne porte atteinte ni à l’identité humaine, ni aux droits de l’homme, ni à la vie privée, ni aux libertés individuelles ou publiques. Pour ce faire, elle dispose d’un pouvoir de contrôle, qui se déroule en plusieurs étapes.

La première étape est la phase de préparation. Elle peut être initiée suite à une plainte, une demande de vérification ou une auto-saisie de la CNIL. Cette phase implique la collecte d’informations sur l’organisme à contrôler et la définition d’un plan de contrôle. L’objectif est de cibler les points à vérifier en fonction des risques potentiels pour les droits et libertés des personnes.

Ensuite, le contrôle sur place est effectué par un ou plusieurs agents de la CNIL qui se rendent dans les locaux de l’organisme. Les agents peuvent accéder à tous les systèmes d’information, documents et données nécessaires pour leur mission. Ils peuvent également interroger toute personne susceptible de fournir des informations utiles. C’est une étape cruciale qui permet à la CNIL de vérifier la conformité de l’organisme avec la réglementation en matière de protection des données.

Après le contrôle, un rapport est rédigé par les agents de la CNIL. Ce rapport est ensuite envoyé à l’organisme contrôlé qui a la possibilité de formuler des observations. Si des manquements sont constatés, la CNIL peut prendre différentes mesures, allant de la mise en demeure à la sanction. La mise en demeure est une injonction de se conformer à la loi dans un délai imparti, tandis que la sanction peut prendre la forme d’une amende administrative.

Notre expert a également souligné que le rapport de la CNIL mentionne une augmentation de l’activité répressive de la commission. En effet, le rapport indique une hausse confirmée de l’activité répressive avec de nombreux contrôles à la suite de plaintes et une procédure de sanction simplifiée. Cela montre que la CNIL est de plus en plus vigilante et déterminée à faire respecter la réglementation en matière de protection des données.

Logiciel RGPD

En ce qui concerne les sanctions, le rapport ne fournit pas d’exemples spécifiques, mais il mentionne que la CNIL a le pouvoir d’imposer des sanctions financières, qui peuvent aller jusqu’à 20 millions d’euros ou 4% du chiffre d’affaires annuel mondial de l’entreprise. C’est une mesure dissuasive qui montre la détermination de la CNIL à faire respecter les règles de protection des données.

DPO Partagé
DPO Partagé
DPO EXTERNALISE - Disponible du Lundi au Samedi - Contactez nous au 01 83 64 42 98 ou par mail à contact@dpo-partage.fr DPO PARTAGE est le leader des DPO en données de santé et données sensibles. Urgence Violation Données +33 7 56 94 70 90

Intéressant ? Partagez-le !

Newsletter

Audit gratuit Conformité RGPD

spot_imgspot_img

A ne pas manquer !

Encore plus d'actualités
Informations RGPD

Piratage Epic Games : au cœur d’une cyberattaque d’envergure

Piratage Epic Games, l'éditeur renommé derrière le succès planétaire...

Le RGPD et le coffre-fort numérique : sécuriser ses données personnelles et professionnelles

coffre-fort numérique RGPD : La protection et la gestion...