Gestion des Registres de Traitements de Données Personnelles dans les Organisations Multi-Établissements : Un Guide Pratique

Gestion des Registres de Traitements de Données Personnelles dans les Organisations Multi-Établissements : Un Guide Pratique

Le

Gestion des Registres de Traitements de Données Personnelles : dans le paysage actuel de la protection des données, la conformité avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) est une priorité absolue pour toutes les organisations. Une exigence clé du RGPD est la tenue d’un registre des activités de traitement des données personnelles. Cependant, pour les organisations qui opèrent plusieurs établissements sous un seul numéro SIRET, cette tâche peut s’avérer complexe. Dans cet article, nous allons explorer en détail deux approches pour gérer efficacement les registres de traitements dans de telles organisations.

Approche 1 : Un Registre « Traitements Communs » et un Par Établissement

La première approche consiste à maintenir un registre « traitements communs » qui documente les activités de traitement de données qui sont communes à tous les établissements. En parallèle, chaque établissement maintient son propre registre pour les activités de traitement spécifiques à cet établissement.

Cette approche est particulièrement utile lorsque les établissements ont des activités de traitement de données distinctes. Elle permet une transparence et une responsabilité appropriées pour chaque établissement, tout en assurant une documentation cohérente des activités de traitement communes.

Il est important de noter que chaque registre doit être suffisamment détaillé pour démontrer la conformité avec le RGPD. Il doit inclure des informations telles que les finalités du traitement, une description des catégories de données personnelles et de destinataires, les transferts de données à des pays tiers, les délais prévus pour l’effacement des différentes catégories de données, et une description générale des mesures de sécurité techniques et organisationnelles.

Approche 2 : Un Registre Global

Logiciel RGPD

La deuxième approche consiste à maintenir un registre global qui documente toutes les activités de traitement de données pour l’ensemble de l’organisation. Une matrice en introduction peut être utilisée pour indiquer quel traitement est mis en œuvre par quel(s) établissement(s).

Cette approche peut être plus efficace lorsque les activités de traitement de données sont largement similaires à travers tous les établissements. Elle offre une vue d’ensemble des activités de traitement de l’organisation, tout en permettant de distinguer les activités spécifiques à chaque établissement.

Comme pour la première approche, le registre global doit être suffisamment détaillé pour démontrer la conformité avec le RGPD. Il doit inclure toutes les informations requises par le RGPD, et il doit être mis à jour régulièrement pour refléter toute modification des activités de traitement de données.

Conclusion

En fin de compte, la gestion efficace des registres de traitements est un élément clé de la conformité avec le RGPD. Quelle que soit l’approche choisie, il est crucial de maintenir des registres précis et à jour pour assurer une transparence et une responsabilité appropriées.

DPO Partagé
DPO Partagé
DPO EXTERNALISE - Disponible du Lundi au Samedi - Contactez nous au 01 83 64 42 98 ou par mail à contact@dpo-partage.fr DPO PARTAGE est le leader des DPO en données de santé et données sensibles. Urgence Violation Données +33 7 56 94 70 90

Intéressant ? Partagez-le !

Newsletter

Audit gratuit Conformité RGPD

spot_imgspot_img

A ne pas manquer !

Encore plus d'actualités
Informations RGPD

Piratage Epic Games : au cœur d’une cyberattaque d’envergure

Piratage Epic Games, l'éditeur renommé derrière le succès planétaire...

Le RGPD et le coffre-fort numérique : sécuriser ses données personnelles et professionnelles

coffre-fort numérique RGPD : La protection et la gestion...