mercredi, février 8, 2023
Votre DPO clé en mainContacter DPO PARTAGE
Accueilviolation de donnéesByteDance et TikTok accusés de violer le RGPD en espionnant des journalistes

ByteDance et TikTok accusés de violer le RGPD en espionnant des journalistes

Il semble que l’entreprise chinoise ByteDance, propriétaire de la plate-forme TikTok, ait admis que certains de ses employés ont eu accès à des données de la plate-forme afin de traquer des journalistes et identifier leurs sources de manière à mettre un terme aux fuites d’informations aux médias. Selon l’Agence France-Presse, ces employés ont plus particulièrement eu accès aux données de deux journalistes ayant écrit sur l’entreprise. Ils espéraient identifier des liens entre le personnel de ByteDance et ces journalistes, qui ont couvert des affaires liées à l’entreprise grâce à des informations confidentielles mis c’est une violation RGPD TikTok.

Le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) est un règlement de l’Union Européenne qui vise à protéger les données personnelles des individus et à garantir leur droit à la vie privée. Si ByteDance a utilisé les données de TikTok à des fins de surveillance ou de suivi de journalistes sans en informer les utilisateurs de manière adéquate, cela pourrait être considéré comme une violation du principe de transparence du RGPD. De plus, le traitement de données personnelles à des fins de surveillance ou de suivi pourrait être considéré comme allant au-delà de ce qui est strictement nécessaire et, par conséquent, être contraire au principe de minimisation des données du RGPD. En outre, si le traitement de données personnelles à des fins de surveillance ou de suivi n’est pas fondé sur une base légale prévue par le RGPD, cela pourrait être considéré comme étant contraire au principe de licéité du RGPD.

Il est important de noter que le RGPD s’applique aux entreprises de l’Union Européenne et aux entreprises situées en dehors de l’UE qui traitent les données personnelles de personnes situées dans l’UE. Si ByteDance traite les données personnelles de personnes situées dans l’UE, alors le RGPD s’appliquera et l’utilisation de ces données à des fins de surveillance ou de suivi pourrait être considérée comme une violation de ce règlement. En cas de violation du RGPD, les entreprises peuvent être soumises à des sanctions sévères, notamment des amendes pouvant atteindre jusqu’à 20 millions d’euros ou 4 % du chiffre d’affaires mondial annuel de l’entreprise, selon le cas le plus grave.

En outre, il est mentionné dans l’article que des journalistes américains avaient révélé ces pratiques d’espionnage ciblé chez ByteDance au mois d’octobre. Cela suggère que l’entreprise avait connaissance de ces activités depuis un certain temps et qu’elle n’a pas pris de mesures pour y mettre un terme. Cela pourrait également être considéré comme une violation du RGPD, qui exige que les entreprises prennent des mesures adéquates pour protéger les données personnelles de leurs utilisateurs et veillent à ce que ces données ne soient pas utilisées à des fins non autorisées.

Enfin, il est indiqué dans l’article que le Congrès américain pourrait interdire l’utilisation de TikTok par ses élus, en raison de la menace pour la sécurité nationale que pourrait représenter l’application. Cette interdiction pourrait être considérée comme un effort pour protéger les données personnelles des utilisateurs de TikTok et prévenir toute utilisation non autorisée de ces données, ce qui serait en accord avec les dispositions du RGPD.

En résumé, si les informations fournies sont exactes, il semble que l’entreprise ByteDance ait violé plusieurs principes du RGPD en utilisant les données de TikTok à des fins de surveillance ou de suivi de journalistes. Si ces violations ont été commises à l’encontre de personnes situées dans l’Union Européenne, alors le RGPD s’appliquera et l’entreprise pourrait être soumise à des sanctions sévères. Il est important que les entreprises prennent des mesures pour protéger les données personnelles de leurs utilisateurs et veillent à ce que ces données ne soient pas utilisées à des fins non autorisées, conformément aux dispositions du RGPD.

DPO Partagé
DPO Partagé
Vous cherchez un DPO, confiez votre mission à DPO PARTAGE - Contactez nous au 07 56 94 70 90 ou par mail à contact@dpo-partage.fr DPO PARTAGE est le leader des DPO en données de santé et données sensibles.
Vous pouvez aimer

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles

Derniers commentaires