mercredi, février 8, 2023
Votre DPO clé en mainContacter DPO PARTAGE
AccueilCybersécuritéTokagroup a annoncé avoir levé 25 millions de dollars

Tokagroup a annoncé avoir levé 25 millions de dollars

L’entreprise de cybersécurité israélienne Tokagroup a annoncé avoir levé 25 millions de dollars lors de sa série B de financement en octobre 2020. Cet investissement servira à développer des plateformes et produits de collecte légale d’intelligence de pointe et à conseiller les gouvernements sur la construction d’une défense intégrée contre les cybermenaces.

La ronde de financement a été menée par Eclipse Ventures et a également vu la participation de tous les investisseurs précédents, y compris Andreessen Horowitz, Dell Technologies Capital et Entrée Capital. En mai dernier, Michael Anderson, ancien directeur des ventes mondiales de Check Point Software Technologies, a rejoint l’entreprise en tant que vice-président des ventes mondiales.

Toka a récemment remporté un contrat du Banque mondiale pour aider le gouvernement de Moldavie à identifier les lacunes en matière de cybersécurité et à recommander une stratégie de modernisation de la sécurité mobile et des données gouvernementales.

L’entreprise a également reçu un contrat de la Banque interaméricaine de développement pour conseiller le Chili sur les prochaines étapes de la stratégie nationale de cybersécurité du pays.

Qui est Toka – TOKAGROUP

Toka est une entreprise de cybersécurité qui aide les gouvernements, les forces de l’ordre et les agences de sécurité à protéger leurs citoyens et à lutter contre le terrorisme et la criminalité en développant des outils de collecte légale d’intelligence de pointe et en conseillant les gouvernements sur la mise en place d’une défense intégrée contre les cybermenaces.

Collecte légale ?

Il existe plusieurs règles et lois qui régissent l’accès des forces de l’ordre aux images de vidéosurveillance. Par exemple :

  1. Autorisation de la justice : Dans certains cas, les forces de l’ordre doivent obtenir une autorisation judiciaire avant d’avoir accès aux images de vidéosurveillance. Cette autorisation peut être accordée dans le cadre d’une enquête criminelle ou pour protéger la sécurité nationale.
  2. Nécessité et proportionnalité : L’accès aux images de vidéosurveillance ne doit être accordé que si cela est nécessaire pour atteindre un objectif légitime, comme l’enquête sur un crime grave, et si les avantages obtenus sont proportionnels aux intrusions dans la vie privée des personnes concernées.
  3. Protection de la vie privée : Les forces de l’ordre doivent respecter la vie privée des personnes en ne divulguant pas ou en ne diffusant pas les images de vidéosurveillance à des fins autres que celles pour lesquelles elles ont été collectées.
  4. Temps de conservation : Les images de vidéosurveillance doivent être conservées pendant une période raisonnable, mais elles doivent également être effacées une fois qu’elles ne sont plus nécessaires.
  5. Notification : Les personnes concernées doivent être informées de l’utilisation de la vidéosurveillance et de leurs droits en matière de protection de la vie privée.

Les plateformes logicielles de Toka sont simples à utiliser, se déploient rapidement et offrent un contrôle opérationnel complet pour permettre des enquêtes et des opérations plus intelligentes, plus rapides et plus faciles.

En dotant les agences de ces capacités d’intelligence, Toka aide les gouvernements à maintenir un avantage technologique pour améliorer leur efficacité opérationnelle et sauver des vies. Fondée par des dirigeants ayant une expérience inégalée dans les milieux stratégiques, de défense et corporatifs, Toka est basée à Tel-Aviv en Israël et est soutenue par des investisseurs tels qu’Andreessen Horowitz, Eclipse Ventures, Entrée Capital et Dell Technologies Capital.

Il est important de noter que si Toka peut développer des technologies de vidéosurveillance, cela ne signifie pas nécessairement qu’elle a accès aux systèmes de vidéosurveillance existants ou qu’elle peut y entrer sans autorisation. En tant que société de cybersécurité, il est probable que Toka respecte les réglementations et les normes de sécurité en vigueur, y compris le Règlement général sur la protection des données (RGPD).

Le RGPD est une réglementation européenne qui a pour objectif de protéger les données personnelles des individus en garantissant leur confidentialité et leur sécurité. Si Toka travaille avec des systèmes de vidéosurveillance qui capturent des données personnelles, elle devra s’assurer de respecter les exigences du RGPD en matière de traitement de ces données. Cela peut inclure la mise en place de mesures de sécurité adéquates pour protéger ces données, la divulgation claire de l’utilisation de ces données aux personnes concernées et la mise en place de processus de gestion des demandes de droit d’accès, de rectification et d’effacement des données.

DPO Partagé
DPO Partagé
Vous cherchez un DPO, confiez votre mission à DPO PARTAGE - Contactez nous au 07 56 94 70 90 ou par mail à contact@dpo-partage.fr DPO PARTAGE est le leader des DPO en données de santé et données sensibles.
Vous pouvez aimer

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles

Derniers commentaires