Nouveau numéro, vieux piège: comprendre l’arnaque par SMS

Nouveau numéro, vieux piège: comprendre l’arnaque par SMS

Le

L’ingéniosité des arnaqueurs pour piéger leurs victimes semble ne connaître aucune limite. Exploitant la vulnérabilité émotionnelle, les cybercriminels s’aventurent désormais sur le terrain des SMS pour commettre leurs escroqueries. De nombreux individus ont ainsi été confrontés à des messages anxiogènes tels que «Réponds-moi c’est urgent» ou «Voici mon nouveau numéro, peux-tu m’envoyer un message sur WhatsApp ?». Ces approches ne sont pas anodines ; elles constituent une forme de smishing, une technique d’escroquerie en pleine expansion, soulignée par Sud Ouest le 28 février 2024.

Le smishing, contraction des termes SMS et phishing, est l’équivalent mobile de l’escroquerie par hameçonnage traditionnellement associée aux emails. Cette méthode repose sur l’urgence pour inciter les victimes à divulguer des informations personnelles, à cliquer sur des liens malveillants, ou encore à télécharger des logiciels nuisibles. Stuart Jones, expert en cybersécurité chez Proofpoint, met en lumière l’objectif des fraudeurs : abuser de la confiance des utilisateurs pour les amener à compromettre leur sécurité.

Le phénomène est loin d’être marginal. Une étude menée par le Mobile Ecosystem Forum (MEF) révèle que 39 % des consommateurs ont été la cible de tentatives de smishing en 2023. Selon Proofpoint, entre 300 000 et 400 000 SMS frauduleux seraient envoyés chaque jour, représentant une augmentation alarmante de 318 % des tentatives de smishing par rapport à l’année précédente. Aux États-Unis, le coût des arnaques par SMS s’élèverait à 330 millions de dollars pour les ménages, un chiffre qui témoigne de l’ampleur du problème.

Ce qui rend le smishing particulièrement préoccupant est la confiance excessive des utilisateurs dans la sécurité des communications mobiles. Jones souligne que les taux de clics sur des liens mobiles sont significativement plus élevés que ceux des emails, exacerbant ainsi le risque d’escroquerie. En réponse à cette menace croissante, la France a pris des mesures proactives en instaurant le numéro 33 700, destiné à recueillir les signalements de SMS suspects.

Cette initiative vise à sensibiliser et à protéger les consommateurs contre les dangers du smishing. La vigilance reste cependant le meilleur rempart contre ces stratagèmes frauduleux. En prenant conscience des risques et en adoptant des pratiques de communication sécurisées, les utilisateurs de smartphones peuvent se prémunir contre les tentatives d’escroquerie toujours plus sophistiquées.

Articles Connexes

Logiciel RGPD

Rappel de rendez-vous, campagne SMS et RGPD- Comment envoyer des SMS de manière conforme au RGPD pour les entreprises

Gestion des SMS de Rappel de Rendez-vous en France : Conformité au RGPD

Arnaques par SMS : la Sophistication Croissante des Moyens Utilisés

DPO Partagé
DPO Partagé
DPO EXTERNALISE - Disponible du Lundi au Samedi - Contactez nous au 01 83 64 42 98 ou par mail à contact@dpo-partage.fr DPO PARTAGE est le leader des DPO en données de santé et données sensibles. Urgence Violation Données +33 7 56 94 70 90

Intéressant ? Partagez-le !

Newsletter

Audit gratuit Conformité RGPD

spot_imgspot_img

A ne pas manquer !

Encore plus d'actualités
Informations RGPD

Prenez garde à ce piratage Gmail qui peut même contourner la double authentification

Aucun système informatique n'est inviolable, même ceux réputés parmi...

Les outils logiciels au cœur de la conformité RGPD : un atout indispensable pour les DPO

Logiciels conformité RGPD : La mise en conformité avec...

Sanction record pour hubside.store en matière de prospection commerciale

Le 4 avril 2024, la Commission Nationale de l'Informatique...