jeudi, février 2, 2023
No menu items!
Votre DPO clé en mainspot_img
AccueilSanctions RGPDVoodoo sanction CNIL à hauteur de 3 millions d’euros

Voodoo sanction CNIL à hauteur de 3 millions d’euros

Voodoo sanction CNIL pour utilisation sans consentement de l’IDFV

La CNIL a effectué des contrôles sur l’entreprise VOODOO et ses applications mobiles, notamment sur le jeu Helix Jump, entre août 2021 et juillet 2022. Les vérifications ont eu lieu sur des appareils iPhone avec le système d’exploitation iOS. Lorsqu’une application est proposée sur l’App Store, Apple met à disposition de l’éditeur un système d’identifiant technique (IDFV) permettant de suivre l’utilisation de ses applications par les utilisateurs. En combinant l’IDFV avec d’autres informations du smartphone, il est possible de suivre les habitudes de navigation des personnes pour personnaliser les annonces vues par chacun d’entre eux.

Lors de ses contrôles, la CNIL a constaté que lorsqu’un utilisateur refusait le suivi publicitaire, VOODOO continuait à lire l’identifiant technique associé à cet utilisateur (l’IDFV) et à traiter des informations liées à ses habitudes de navigation pour des objectifs publicitaires, sans son consentement et en contradiction avec ce qu’elle indiquait dans l’écran d’information affiché. Cela constitue un manquement à l’article 82 de la loi Informatique et Libertés.

En conséquence, la CNIL a infligé une amende de 3 millions d’euros à VOODOO pour cette infraction. Elle a également adopté une injonction sous astreinte pour que l’entreprise recueille le consentement de l’utilisateur à l’utilisation de l’IDFV à des fins publicitaires dans un délai de 3 mois.

Mais qui est voodoo ?

Voodoo est une entreprise de développement de jeux vidéo mobile fondée en 2013 par Alexandre Yazdi et Laurent Ritter. Les deux amis d’école avaient précédemment créé Studio Cadet en 2012, une société de services pour les sites web et les applications mobiles. Yazdi est devenu PDG de Voodoo, tandis que Gabriel Rivaud a été le vice-président des jeux. Selon Rivaud, l’entreprise a connu des difficultés pendant ses quatre premières années d’existence et a choisi de changer sa stratégie commerciale. En utilisant les données qu’ils ont recueillies avec leurs anciens jeux, ils ont conçu leurs nouveaux jeux pour attirer plus de joueurs. En utilisant le moteur de jeu Unity, Voodoo a testé environ un nouveau jeu par semaine, ce qui a abouti au lancement réussi de Paper.io en 2016.

En 2017, Voodoo a quadruplé son effectif pour atteindre 80 employés et prévoyait d’atteindre 150 personnes à la fin de 2018. En mai 2018, la banque américaine Goldman Sachs, via son fonds West Street Capital Partners VII, a investi 200 millions de dollars dans Voodoo. Il s’agissait de la plus importante levée de fonds dans le secteur des technologies françaises depuis 2015. Yazdi et Ritter ont conservé le contrôle de l’entreprise. À cette époque, Voodoo avait des bureaux à Paris, Montpellier et Strasbourg. Un studio de développement à Berlin, en Allemagne, a été créé en décembre 2018, dirigé par Alexander Willink. Le studio a débuté avec environ dix personnes, dans l’objectif de finalement embaucher 40 employés. Il a ensuite embauché des employés clés chez les développeurs Blizzard Entertainment, King et Mamau.

En septembre 2019, Voodoo employait 220 personnes, dont 150 à son siège de Paris. Un bureau de publication à Istanbul, en Turquie, a été annoncé en août 2019 et est dirigé par le directeur de la publication Corentin Selz. Cela a continué avec l’ouverture d’un studio de développement à Montréal en novembre 2019, dirigé par Mehdi El Moussali, ancien producteur chez Gameloft. Grâce à cet emplacement, Voodoo visait à s’étendre au-delà des jeux hyper-casuals. L’entreprise a acquis le développeur basé à Shoreditch Gumbug en décembre de cette année.

En juillet 2020, Tencent cherchait à acquérir une participation minoritaire dans Voodoo, encore majoritairement détenue par Yazdi et Ritter. Tencent a acquis une participation minoritaire dans des termes non divulgués en août de cette année. À ce moment-là, Voodoo était évalué à 1,4 milliard de dollars. Selon Yazdi, cette transaction aiderait Voodoo à étendre leurs jeux sur le marché de l’Asie-Pacifique. Voodoo a ensuite ouvert des bureaux à Singapour et au Japon plus tard ce mois-là, dirigés par Julian Corbett et Ben Fox respectivement. En 2020, Voodoo a enregistré des revenus de 380 millions d’euros, contre 1 million d’euros en 2016. La société a annoncé un investissement dans le développeur basé à Istanbul Fabrika Games en septembre 2020 et a acquis le développeur parisien OHM Games en décembre. OHM Games avait développé quatre jeux pour Voodoo en 2020, qui ont généré 260 millions de téléchargements ensemble. Voodoo a également acheté BidShake, une entreprise de Tel Aviv développant une plateforme d’automatisation du marketing en juin 2021. Le Groupe Bruxelles Lambert a acquis une participation de 16% dans Voodoo pour 266 millions d’euros en août 2021, valorisant Voodoo à 1,7 milliard d’euros. Voodoo a acquis le studio israélien Beach Bum en septembre pour un prix rapporté de 250 à 300 millions de dollars.

DPO Partagé
DPO Partagé
Vous cherchez un DPO, confiez votre mission à DPO PARTAGE - Contactez nous au 07 56 94 70 90 ou par mail à contact@dpo-partage.fr DPO PARTAGE est le leader des DPO en données de santé et données sensibles.
Vous pouvez aimer

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Votre DPO spot_img

Derniers articles

Derniers commentaires