EasyPark Confronté à un Grave Incident de Sécurité des Données – Violation de données

EasyPark Confronté à un Grave Incident de Sécurité des Données – Violation de données

Le

Les utilisateurs du service de paiement de stationnement EasyPark ont récemment été victimes d’un incident de sécurité majeur que l’on appellera violation de données. Un datalek, terme néerlandais désignant une fuite de données, a exposé des informations personnelles sensibles, ainsi que des détails partiels de paiement.

Le 10 décembre dernier, une cyberattaque a ciblé EasyPark, révélant des données telles que les noms, numéros de téléphone, adresses, adresses e-mail, et certains chiffres des numéros IBAN ou de cartes de crédit. EasyPark, minimisant la gravité de la situation, assure que les données fuitées ne sont pas assez sensibles pour permettre des transactions frauduleuses. Néanmoins, cette situation soulève des inquiétudes quant à d’éventuelles tentatives de phishing exploitant ces informations.

Données Personnelles Compromises
Nom
Numéro de téléphone
Adresse
Adresse e-mail
Quelques chiffres du numéro IBAN
Quelques chiffres du numéro de carte de crédit

Les clients affectés ont été informés par e-mail de la brèche. Bien qu’il soit clair que seulement une partie de la clientèle d’EasyPark est concernée, le nombre exact de victimes reste inconnu. EasyPark a notifié une autorité de protection des données de l’incident, mais sans spécifier de quelle autorité il s’agit, laissant planer le doute sur le pays affecté, Belgique ou Pays-Bas, la France ne semblerait pas affectée pour le moment – Seul les français ayant utilisés les services d’EASYPARK en Belgiques ou aux Pays-Bas.

Selon le site TWEAKERS, à ce jour, EasyPark reste injoignable pour répondre aux questions supplémentaires, laissant de nombreuses interrogations sans réponse. Ce manque de transparence et la nature des données impliquées dans cette fuite posent des questions sérieuses sur la sécurité des données dans les services de paiement numérique et la responsabilité des entreprises en cas d’incident de cybersécurité.

Conseils DPO PARTAGE si vous êtes concernés par la violation de données d’EasyPark

Si vous êtes concerné par la fuite de données d’EasyPark, il est crucial d’agir rapidement pour minimiser les risques. Commencez par surveiller attentivement vos comptes bancaires, à la recherche de toute activité inhabituelle, car des détails partiels de paiement ont été exposés. Il est aussi important de changer vos mots de passe, notamment sur votre compte EasyPark et sur tout autre compte utilisant des identifiants similaires.

Mettre en place des alertes de fraude avec vos institutions financières peut être une mesure de précaution supplémentaire. Restez également vigilant face aux tentatives de phishing qui pourraient survenir par e-mail, téléphone ou message, et évitez de partager des informations personnelles de manière imprudente.

Logiciel RGPD

La mise à jour de vos logiciels de sécurité est également essentielle pour protéger vos appareils contre d’éventuelles cyberattaques. Enfin, les risques incluent des transactions frauduleuses ou l’utilisation malveillante de vos informations personnelles, donc rester alerte et proactif est la clé pour sécuriser vos données personnelles après un tel incident.

DPO Partagé
DPO Partagé
DPO EXTERNALISE - Disponible du Lundi au Samedi - Contactez nous au 01 83 64 42 98 ou par mail à contact@dpo-partage.fr DPO PARTAGE est le leader des DPO en données de santé et données sensibles. Urgence Violation Données +33 7 56 94 70 90

Intéressant ? Partagez-le !

Newsletter

Audit gratuit Conformité RGPD

spot_imgspot_img

A ne pas manquer !

Encore plus d'actualités
Informations RGPD

Prenez garde à ce piratage Gmail qui peut même contourner la double authentification

Aucun système informatique n'est inviolable, même ceux réputés parmi...

Les outils logiciels au cœur de la conformité RGPD : un atout indispensable pour les DPO

Logiciels conformité RGPD : La mise en conformité avec...

Sanction record pour hubside.store en matière de prospection commerciale

Le 4 avril 2024, la Commission Nationale de l'Informatique...